CONFORTO

Rédigé par pg Aucun commentaire
Classé dans : La recherche Mots clés : Climat, environnement, territoire, ville, durable

Des bassins aquatiques urbains multi-usages pour un meilleur confort de vie

L’extension et la densification urbaine s’accompagnent généralement d’une détérioration du cadre de vie. Les changements climatiques aggravent la situation en favorisant les îlots de chaleur et les risques naturels comme les inondations. La promotion de surfaces vertes (végétation) et bleues (eau) est alors reconnue comme une solution pour promouvoir de meilleures conditions environnementales pour les habitants des villes. Le réseau bleu (cours d’eau, plans d’eau) se révèle aujourd’hui comme fournisseur de multiples services, qui vont bien au-delà des motivations qui sont à l’origine de leur présence dans le tissu urbain. Par exemple, les plans d’eau urbains sont souvent créés pour une motivation esthétique (parcs, jardins privés) ou fonctionnelle (rétention des eaux). Ils offrent toutefois potentiellement bien d’autres services, comme le
rafraichissement du climat local, la rétention de polluants, le piégeage de CO2, une réserve d’eau mobilisable pour plusieurs usages (cf. arrosage, extinction de feu, abreuvement d’animaux), un lieu de détente ou de loisirs, et des habitats pour la biodiversité (contribuant à l’infrastructure écologique).

Un nouveau concept de bassin aquatique est proposé ici, aux multiples effets positifs et parfaitement intégré à la ville du 21ème siècle. Ce nouveau type d’écosystème urbain procurerait de multiples services écosystémiques améliorant notre confort de vie.

  • Véritables éponges, ces bassins participeraient à réguler les flux hydriques dans les zones urbaines.
  • De par leurs capacités filtrantes, ils permettraient l’épuration des eaux (nutriments et micropolluants).
  • Grâce à leur production végétale, ces écosystèmes piègeraient le carbone en le stockant dans les sédiments.
  • Par le rôle rafraichissant de leur volume aquatique, ils pourraient réduire en été l’effet « îlot de chaleur urbain ».
  • Offrant de multiples habitats à la biodiversité aquatique, ils renforceraient l’infrastructure écologique dans la matrice urbaine.

Les trois principaux délivrables seront : (i) la description d’un prototype pour la construction de nouveaux bassins optimisés, (ii) un guide pour l’optimisation des services écosystémiques des bassins existants (incluant un outil d’aide à la décision), (iii) une stratégie de sensibilisation des professionnels (cf. architectes, ingénieurs) aux multiples services apportés par les plans d’eau urbains (flyer, pages internet, journée thématique).

Contact : Beat Oertli, Peter Gallinelli

Territoire et énergie

Rédigé par pg Aucun commentaire
Classé dans : La recherche Mots clés : territoire, ville, gouvernance

La planification énergétique - moyen de développement du territoire

La prise de conscience du rôle des émissions de CO2 sur les changements climatiques et la diminution des ressources pétrolières, nous poussent à revoir notre rapport à l’énergie. Une utilisation rationnelle de celle-ci et la promotion des énergies renouvelables sont plus que jamais à l’ordre du jour. A nous d’innover et de revoir nos modes de vie.

A ce titre, il est important d’intégrer cette conscience au niveau du développement territorial, afin d’introduire déjà des mesures bien en amont du bâti, c’est-à-dire à l’échelle de la planification du territoire. Les moyens ? – notre challenge.

Contact : Gilles Desthieux

Fil RSS des articles de ce mot clé